Le célèbre nerf sciatique : toujours en lien avec la douleur au bas du dos?

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
nerf sciatique, douleur, bas du dos, massage, Montréal

nerf sciatique, douleur, bas du dos, massage, Montréal

Votre dos vous fait mal? Ça doit être le nerf sciatique ! C’est le diagnostic populaire le plus connu. Est-ce que dans le collectif toute douleur au dos obéit à l’engagement de ce nerf. Pour vous faire réfléchir, je vous invite à lire quelques-uns des facteurs musculaires qui peuvent vous faire mal au dos….

  1. Faiblesse abdominale et des fesses: cette paire de muscles ont la responsabilité de stabiliser le bassin et les hanches. Ses faiblesses rendent votre dos instable et la douleur apparaît.
  2. Altération de la posture: la posture inclinée entraîne une rétraction des muscles du dos, ce qui provoque l’apparition de la douleur.
  3. Déficit de la flexibilité de la hanche: de nombreux muscles de la hanche atteignent le dos, donc si vous êtes tendu … oui, vous l’avez deviné, votre dos le ressentira.

Enfin, le nerf sciatique doit passer à travers des muscles profonds de la hanche pour faire son chemin anatomique. S’ils sont tendus, ils l’attrapent, le nerf est comprimé et ça fait mal. Bref, le nerf sciatique n’est pas le méchant du film.

Mais… je fais de la marche ! C’est important, mais ce n’est pas tout.

La marche est une activité physique qui améliorera la capacité aérobie, liée à l’augmentation de l’endurance musculaire, mais il faudra faire des exercices spécifiques en lien avec la prévention de blessures, la vie professionnelle et la condition physique de la personne.

Une invitation

Si vous avez ressenti durant les 12 derniers mois, des douleurs, souvent ou tout le temps, au cou, au dos, aux membres supérieurs ou aux membres inférieurs, et que ces douleurs sont chroniques, prenez rendez-vous avec Maira Prado, elle vous recommandera des exercices spécifiques suite à une évaluation de votre condition.

Maira Prado, Masso-kinésithérapeute et massothérapeute sportif en collaboration avec Isabelle Gendron.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *